• DHGE

Vivre à Chicago, Illinois, Etats Unis

Clémence est allée étudier à DePaul University à Chicago dans le cadre d’un programme d’échange proposé par sa double-licence à Sciences Po Paris et Sorbonne Paris IV. Tu souhaites suivre son exemple ? Cet article est pour toi !


"Ayant un mode de vie très français, l’adaptation n’a pas été facile les premiers mois, mais lorsque j’ai réussi à dépasser le choc culturel, j’ai appris à relativiser ma vision du monde, j’ai profité de la richesse qu’offre cette ville, j’ai voyagé comme jamais je n’avais voyagé de ma vie, j’ai vécu les expériences les plus folles, et je suis revenue en France en sachant non seulement qui je suis mais surtout ce que je veux faire de ma vie.


Budget de Clémence : $1410
  • Loyer + charges : $860

  • Courses : $400

  • Sorties : $150


Logement


Où te loger ?


À privilégier :

  • Un quartier bien desservi par les transports en commun : le réseau de transports en commun aux États-Unis est beaucoup moins développé qu’en France. Bien que Chicago soit une des villes les mieux équipées du pays, selon le quartier choisi ton temps de trajet peut passer du simple au double.

  • Fais attention à la criminalité : la ségrégation raciale et les inégalités sociales sont des phénomènes extrêmement présents à Chicago. Certains quartiers sont extrêmement bourgeois et familiaux tandis que d’autres sont habités par la misère et la criminalité.

  • Pour trouver un logement, fais appel à des connaissances ou consulte les groupes Facebook dédiés (ex : French in Chicago, DePaul University Housing, …). Tu peux également prendre un Airbnb pendant quelques semaines et chercher un logement sur place.


Les quartiers que je conseille


Je conseille les quartiers situés dans le nord de Chicago : Uptown, Lakeview, Lincoln Park, Old Town, Logan Square, West Town. Ce sont des quartiers bobo, tranquilles et familiaux dans lesquels tu vivras en toute sérénité. Ils sont bien desservis par les transports en commun et contiennent de nombreux commerces de proximité.


Les quartiers que je déconseille


Loop : c’est le quartier d’affaire de la ville. Non seulement l’immobilier est rare (essentiellement des bureaux) et cher, mais les commerces de proximité le sont également. Sans parler du bruit permanent et du trafic automobile.

Le Sud de Chicago : il accueille les populations les plus pauvres de la ville. Les quartiers sont excentrés et le taux de criminalité y est élevé.


Dans quoi me loger ?


  • Dans un dorm : il s’agit des logements proposés par l’université. C’est souvent une petite chambre et une salle de bain que tu partages avec un.e autre étudiant.e.

Les inconvénients : tu dois vivre dans un petit espace avec une personne avec qui tu n’es pas certain.e de t’entendre, tu manges dans les cafétérias de l’université (la nourriture n’est pas de qualité et parfois mauvaise pour la santé), le loyer est très élevé pour ce que c’est.

Les avantages : tu n’as pas besoin de meubler la chambre ni de faire à manger, tu peux bénéficier des services de sécurité la nuit (te faire ramener en voiture jusqu’à chez toi).

  • Dans un studio.

Les inconvénients : la superficie, la solitude.

Les avantages : l’autonomie, l’indépendance.

  • Dans une colocation : tu peux rejoindre une colocation avec des Américains, des étudiants internationaux ou même tes amis français qui viennent aussi vivre à Chicago.

Les inconvénients : il faut parfois meubler l’appartement, si tu n’as pas de machine à laver il faut aller dans une laverie, et tu n’es pas à l’abris de ne pas t’entendre avec les personnes avec qui tu t’installes si tu ne les connais pas au préalable.

Les avantages : une superficie supérieure, des personnes susceptibles de répondre à tes questions et de te donner des conseils pour ton installation dans le pays, des opportunités pour te faire des amis et passer de bonnes soirées.

  • Dans une résidence privée : il existe de nombreuses résidences privées, étudiantes ou non, dans lesquelles tu peux aménager seul ou en colocation. J’ai vécu dans la résidence étudiante Ion Lincoln Park qui propose des appartements en colocation à partir de $1080 / mois et par personne avec pas mal de services compris (électricité, eau, internet, laverie, conciergerie, assistance réparation, garage, espace co-working, …).

Les inconvénients : les loyers sont en général plus chers que des appartements directement loués auprès des propriétaires.

Les avantages : tout est compris et cela soulage énormément lorsqu’on vient vivre dans un pays que l’on ne connait pas. Compte tenu des prestations inclues et du coût que peut représenter l’électricité en hiver, ça peut même valoir le coup.

  • Chez l’habitant : tu peux aussi louer une chambre chez l’habitant, contre un loyer ou des services (baby-sitting, cours aux enfants, …) au sein d’une famille américaine ou même française.

Les inconvénients : tu ne vis pas « chez toi ».

Les avantages : le loyer est peu cher voire nul si tu proposes des services en échange, tu n’as pas à acheter de meubles, cela te fait un premier contact dans la ville et tu peux compter sur cette famille en cas de problème.

Budget moyen : $800 - $1200 (sauf chez l’habitant)


Faire ses courses


Faire ses courses aux États-Unis représente un coût supérieur qu’en France, en particulier si tu souhaites manger équilibré et acheter des produits sans OGM. La réglementation autour de l’alimentation n’a rien à voir entre les deux pays. Le bio des US (« organic ») est plus ou moins équivalent aux produits standards français. Par ailleurs, un produit « organic » n’est pas systématiquement sans OGM (« non GMO »).


Courses quotidiennes


Les supermarchés les moins chers sont Target et Walmart. Les produits frais n’y sont pas de très bonne qualité (paradis des OGM) mais les prix sont bas. C’est idéal pour faire le gros des courses (pâtes, riz, produits d’hygiène, …).

WholeFood et Trader Joe’s sont les supermarchés dans lesquels tu trouveras des produits de qualité (« organic », « non GMO »). WholeFood est le plus cher de tous mais il a de très bon rayons traiteur, internationaux, fromagerie, boulangerie, … Enfin, Trader Joe’s est définitivement le parfait équilibre. Les prix y sont corrects et la qualité est là.


Acheter des fruits et légumes


En supermarché, je te conseille d’aller chez Trader Joe’s ou chez WholeFood. Sinon, plusieurs marchés fermiers animent Chicago le samedi : Lincoln Park Green City Farmer Market, Wicker Park Farmer Market, …


Acheter du fromage


C’est très difficile de trouver du bon fromage aux États-Unis, et impossible d’en trouver à des prix corrects (les taxes sur l’importation, la faible consommation fromagère des Américains, …).

WholeFood a un rayon fromagerie convenable où j’allais fréquemment faire mes petites affaires. Tu peux également aller chez les boutiques Pastoral, une chaîne de fromageries. Ou même chez Eataly qui a, selon moi, le meilleur rayon fromagerie de tout Chicago.


Acheter du pain


Là encore, c’est pas gagné. Il faut compter entre $3 et $6 le pain. J’avais l’habitude de l’acheter chez WholeFood (pas exceptionnel mais correct et à proximité de chez moi), Eataly, Floriole Cafe et Pain Quotidien. On m’a également conseillé celui de La Fournette et de Maison Marcel (meilleur pain de Chicago, paraît-il). Enfin, le samedi j’aimais aller acheter mon pain au marché.


Les transports

Les transports en commun à Chicago (métro et bus) sont plus chers qu’en France (environ $3 le ticket) mais il es très facile de se déplacer. Par ailleurs, il n’y a pas d’abonnement illimité, tu dois payer chaque trajet. Sauf si tu es étudiant, auquel cas tu peux souscrire à un abonnement (environ $300 /an).

Tu peux aussi t’abonner à Divvy bikes ($99 l’année) pour te déplacer en vélo en illimité. Les pistes cyclables sont assez bien développées et c’est génial d’en faire au bord du lac au printemps !

Enfin, les tarifs Uber sont beaucoup moins chers : $6-8 la course dans le centre, $20-30 pour se rendre à l’aéroport.



Etudier


Il y a trois universités à Chicago : University of Chicago, DePaul University et Loyola University. Tandis que Northwestern University se situe dans la banlieue nord, à Evanston.

Il y a moins d’heures de cours par semaine (12h et 15h), les DM sont nettement plus courts (entre 1 et 5 pages) et le niveau est moins exigeant selon l’université, mais la quantité de lectures à effectuer à la maison est supérieure et les DM sont plus fréquents. Les universités proposent beaucoup plus de services et d’événements que la plupart des universités françaises et les professeurs sont nettement plus intéressants, charismatiques et humainement accessibles (ils nous demandent souvent de les appeler par leur surnom, si si !).

Tu peux étudier dans les bibliothèques universitaires (certaines sont ouvertes 24/7) ou dans des cafés, mais certains ferment très tôt (17h00).


Travailler


Parce que le coût de la vie à Chicago est supérieur au coût de la vie en France, tu souhaiteras peut-être trouver un emploi étudiant. Attention, ton visa ne te le permettra pas toujours.


  • Le plus simple est de travailler au sein de l’université (tâches administratives, tutorat en français, …) mais cela nécessitera de ta part d’effectuer de longues démarches administratives pour demander un numéro de sécurité sociale et obtenir l’accord de ton ISS Advisor.

  • Tu peux également travailler au sein de structures françaises (Alliance Française, Lycée Français) si les missions qui te seront attribuées sont en cohérence avec ton parcours académique ou tes projets professionnels. Là encore, les démarches sont longues et pénibles.

  • Enfin, tu peux faire du babysitting ou donner des cours sans le déclarer. Beaucoup de familles françaises ou francophiles cherchent des babysitteurs francophones pour leurs enfants.


Sortir


À savoir : sortir est très cher aux États-Unis et il faut avoir au moins 21 ans pour fréquenter tous les lieux nocturnes qui servent de l’alcool (bars, discotheques, clubs de musique, …).


Manger


Si tu veux luncher français, je te conseille Floriole et Maison Marcel. Si tu aimes la gastronomie israélienne, tu devrais absolument essayer le restaurant Aba et commander un Challah ou une Babka chez Masa Madre (meilleure babka de ma vie). Autrement, je te conseille les pizzas de chez Eataly, le filet mignon de chez Bavette’s, les pancakes et les chocolate chips scones de chez SouthPort Grocery & Cafe, et les sushis de chez Nori Sushi (-50% le lundi).

Attention, les prix affichés sur la carte ne correspondent pas à ce que tu vas payer. Il faut rajouter les taxes et le pourboire (entre 15% et 20%).


Se cultiver


Chicago est la ville la plus dynamique culturellement des États-Unis. Son art, son architecture, son histoire, sa musique, son sport, ses festivals, … L’été, il y a toujours quelque chose à faire. Cependant, la culture étant beaucoup moins subventionnée par l’État, les prix sont parfois hallucinants (jusqu’à $25 le ticket) et les musées ferment extrêmement tôt (entre 16h30 et 17h30).

Si tu aimes l’art, tu dois absolument aller à l’Art Institute et au festival d’art contemporain EXPO CHICAGO. Si tu es féru.e d’architecture, je te conseille de te balader à Hyde Park sur le campus de University of Chicago, d’aller à Chicago Architecture Foundation, au Chicago Cultural Center, dans le lobby du Palmer House, et de faire les visites guidées de la Home & Studio et de la Robbie House de Frank Lloyd Wright. Mauvaise nouvelle pour les cinéphiles, aller au cinéma coûte très cher (environ $20) et il y a peu de cinémas indépendants. En revanche, les amateurs de musique seront comblés. Les 21+ pourront aller écouter du jazz et boire des super cocktails au Green Mill, le club de jazz préféré d’Al Capone. Les autres pourront toujours aller au Chicago Jazz Festival en août ou aller à des Sofar Concerts ($15) toute l’année. Enfin, Chicago est une super ville pour assister à des événements sportifs. Tu pourras aller supporter les Chicago Bulls (basketball), les Chicago Blackhawks (hockey sur glace) les Cubs (baseball), et les équipes sportives de ton université.


Faire du sport


Si tu es étudiant.e, tu peux rejoindre un club ou une équipe sportive de ton université et utiliser la salle de sport qui lui est rattachée. Autrement, tu as toujours la possibilité de souscrire à un abonnement dans une salle privée ou aller courir dans les parcs et au bord du lac.


Faire du bénévolat


Les universités proposent souvent des missions de bénévolat à leurs étudiants. Autrement, tu peux te rapprocher d’associations ou de paroisses (même si tu n’es pas croyant.e) pour participer à des distributions de nourriture pour les sans-abris.


Voyager


Les Américains ont très peu développé leurs voies ferrées. Tu seras donc plutôt amené.e à voyager en avion.

Il y a peu de vols directs et abordables depuis Chicago vers la France hors saisons estivales. Il faut souvent faire une escale à New York ou en Europe.

Il y a cependant beaucoup de vols directs à prix corrects pour visiter le pays : New York et Boston sont à moins de 100€ A/R par exemple.


La météo


La météo à Chicago doit absolument être prise en compte lorsque tu choisiras de venir t’y installer. S’il fait chaud l’été, l’hiver est rude et très long. Il peut faire jusqu’à -30 degrés (ressenti -50), faire gris pendant des semaines et neiger jusqu’en mai. Cela influence :

  • Tes dépenses : en électricité mais aussi en vêtements (une bonne doudoune coûte $200, des gants adaptés, des bottes de neige, …).

  • Ton moral : j’ai affronté des périodes de déprime liées au froid et à la grisaille permanente. L’avantage c’est que tu peux prendre l’avion facilement et te retrouver en été quelques heures plus tard !

  • Tes sorties : les musées ferment tôt, la nuit tombe à 16h00 l’hiver et se promener à -10 degrés n’est pas très agréable.


Des applications pour faciliter ton quotidien


CityMapper : pour ne jamais te perdre et estimer tes trajets à pieds, à vélo ou en transports.


Divvy : l’application pour utiliser les vélos de la ville.


Todaytix : pour acheter des billets de théâtre, d’opéra, de ballet à prix réduits.


Ticket master : pour acheter des tickets de concerts ou de matchs sportifs.


Pourboire + : pour t’aider à calculer tes pourboires.


Mapstr : l’application sur laquelle tu enregistres tes lieux préférés.